About

This blog is written by Valeria Verbinina, Russian writer, and dedicated to Geneviève Lantelme, most beautiful actress and fashion icon of her time (20 May 1883-night of 24/25 July 1911)

Ce blog est consacré à Geneviève Lantelme (20 mai 1883- nuit de 24/25 juillet 1911), actrice française et icône de mode de la belle époque, la plus belle femme de son temps qui avait un destin tragique.

Lantelme 56-10

If you have any additional info or photos with this actress, let me know. My objective is to collect here all about this enigmatic actress with strange destiny.

Her bio: part 1, part 2, part 3, trivia and additional info.

76 Comments (+add yours?)

  1. shaneinfr
    Apr 14, 2012 @ 21:10:12

    Hello, I have a copy of the 6 août 1911 Dimanche Illustré. On the cover is Geneieve Lantelme. Inside is what is purported to be the last photo of her on the arm of the caricaturiste Sem at the marriage of Max Dearly, her friend. There is also a photo of the boat l’Aimé. Do you have that? I’ve read through it but other than the photos and the cover there isn’t any more information. Which is why I came to the internet and found your blog. It is a fascinating story, is it not?

    Reply

  2. GM
    Apr 24, 2012 @ 18:09:01

    Hi! I have also a copy of the 1st January 1911 N°239. If you are interested please contact me

    Reply

  3. GM
    Apr 28, 2012 @ 15:04:47

    yes

    Reply

  4. Kuki
    Jun 24, 2013 @ 13:28:26

    Hello Verbinina, I’m very interested in reading your book (Genevieve Lantelme biography), but I only read english and french. Could you tell me please if a translation will be one day available in one of those languages ?
    Thank you,

    Kuki

    Reply

  5. Corinne S.
    Jul 01, 2013 @ 16:59:39

    Bonjour,
    Je ne sais pas si vous avez vu les 3 photos de Lantelme de la collection de la Bibliothèque Nationale de France (sur Culture.fr). Je suis tombée dessus par hasard en cherchant des photos de Sarah Bernhardt.
    Ce sont 3 photos de presse de 1910 de l’agence Rol. Sur la 1ère avec son sourire et son collier elle est vraiment superbe.
    Attention cependant, ces photos sont peut-être soumises à copyright…

    Reply

  6. Corinne S.
    Jul 02, 2013 @ 11:04:54

    Bonjour Valeria, je viens de trouver une petite portion de l’arbre généalogique de Geneviève Lantelme, elle est en effet née en 1883, et s’appelait Claire, et non pas Mathilde Fossey. Je peux vous envoyer une copie d’écran du site de généalogie, si cela vous intéresse.

    Reply

  7. Corinne S.
    Jul 02, 2013 @ 22:47:37

    Le site s’appelle généanet, c’est le site officiel des généalogistes en France, Il contient vraiment très peu de données sur l’actrice : ses parents ne sont pas indiqués, ni même son jour de naissance !
    Sur Geneanet, vous tapez le nom de famille Fossey, la date 1911 et le lieu Paris (ile de france) et vous tombez sur la mention du mariage de Claire Fossey avec Edwards. Je suppose que son acte de mariage n’est pas plus précis que cela, sinon tout cela aurait été indiqué.
    D’après une autre recherche sur le même site, elle s’appellerait Mathilde Hortense Claire Fossey, mais pas plus de précision.
    Bien sûr, j’ai cherché une trace de sa naissance, mais en vain. Je pense qu’elle serait plutôt née vers Rouen, car une tradition française veut que la femme se marie le plus souvent dans sa ville d’origine (là où vivent ses parents).
    Lundi prochain, je vais demander l’aide de ma mère qui fait partie d’un cercle de généalogie, pour essayer de continuer les recherches…(elle m’expliquera notamment qui sont les deux autres personnes indiquées sur la page du site,car je n’ai pas compris. Je crois finalement que ce n’est pas un vrai arbre généalogique, mais juste une liste de résultats de recherche).
    A bientôt.

    Reply

    • verbinina
      Jul 03, 2013 @ 10:50:41

      Mathilde Hortense Claire, c’est beau!

      Je ne crois pas que’elle est née à Rouen, le mariage dans cette ville était l’idée d’Edwards qui a voulu tenir leur mariage en secret. D’après Mayen, Lantelme est née à Paris XVII.

      Il y a vraiment un problème avec ses parents parce que madame Simone dit que la mère de Lantelme était propriétaire d’un bordel et dans le livre de Mayen cela devient une version un peu plus noble pour ainsi dire, il dit qu’elle était de la petite bourgeoisie. Mais jamais et nulle pars le père de Lantelme n’est pas mentionné.

      La date de naissance est aussi un problème car differentes sources donnent differentes dates, et pas de jour ni mois.

      Reply

  8. Corinne S.
    Jul 02, 2013 @ 23:17:03

    Pour la date à taper dans geneanet c’est 1883 (et non pas 1911) désolée, et vous cliquez sur le 5ème “arbre”

    Reply

  9. Corinne S.
    Jul 03, 2013 @ 19:30:40

    J ai fait des recherches aujourd’hui directement dans les archives de Paris
    Généanet n’est pas assez sérieux.
    Je vous donne les résultats en message privé ou je continue ici ?

    Reply

  10. Corinne S.
    Jul 03, 2013 @ 21:57:21

    Quand j’ai posté le mail précédent, je voulais vous dire que je n’avais rien trouvé du tout dans le 17e arrondissement (sauf une fausse piste, qui m’a fait perdre plusieurs heures).
    Je me suis dit tout-à-coup que le boulevard des Batignolles était peut-être à cheval sur 2 arrondissements : c’est le cas ! Alors j’ai cherché dans le 9e et je viens de la trouver.
    Elle est née le 26 octobre 1880 (!) et déclarée le lendemain. Son nom est Suzanne Madeleine Thérèse FOSSEY . Elle est née à 3 heures du matin chez ses parents au n°60 rue de Dunkerque. Son père est Jules Edouard FOSSEY, comptable, âgé de 32 ans et sa mère Claire Marie NAINCY LANTELME (et ce dernier nom a été barré), sans profession, 22 ans. Ils ce sont mariés à la première mairie de Paris le 3 juin 1876. La déclaration de naissance s’est faite en présence d’Anatole LANTELME, professeur de musique et aïeul maternel, et de Joseph REY, fabriquant de chaussures. (Il y a aussi l’adresse de ces 2 personnes).
    C’est émouvant de penser qu’elle a pris le nom de sa famille maternelle (et probablement le prénom de sa mère, Claire, pour sa déclaration de mariage).

    Reply

  11. Corinne S.
    Jul 03, 2013 @ 22:01:45

    J’ai trouvé cet acte de naissance en allant sur les archives en ligne de Paris (état-civil). Il faut chercher d’abord dans les tables décennales du 9e arrondissement : on obtient la date de naissance de Fossey Suzanne, puis avec la date on cherche ensuite l’acte de naissance lui-même. C’est plus facile à faire qu’à expliquer…
    Si vous ne trouvez pas je peux vous envoyer la copie d’écran.

    Reply

    • verbinina
      Jul 04, 2013 @ 11:13:24

      j’ai trouvé l’acte de mariage (et de divorce!) de ses parents, les actes de naissance de Lantelme et de sa soeur cadette, et il y a tant de détails! Merci pour l’explication, elle m’a beaucoup aidé!

      Maintenant on connait sa date de naissance et aussi pourquoi elle a pris le nom de Lantelme, donc il faut que je corrige sa bio…

      Reply

      • Corinne S.
        Jul 04, 2013 @ 11:51:51

        J’ai continué les recherches jusqu’ à 1 heure du matin tellement c’était excitant : le divorce des parents en 1897, voilà ce qui a complètement bouleversé cette famille, qui n’était pas du tout dans la misère en effet… (vous avez regardé sur Google maps-Street View ? Les entrées des immeubles, d’époque, sont plutôt correctes et pas du tout des taudis…)
        Et le grand-père, Pierre Auguste Anatole était en fait un compositeur de musique : tapez son nom sur Google et vous trouvez une référence à une œuvre ou chanson qu’il a composée et qui était jouée dans les salons à l’époque : “La croix” mélodie religieuse composée en 1861…(cela a peut-être influencé Melle L. dans ses goûts artistiques…)
        Mais ce qui est incroyable, c’est que la mère de Melle Lantelme est née dans une petite ville juste à côté de chez moi (je suis en Provence) ! Je vais pouvoir continuer dans les archives papiers de ma région, à faire des recherches sur elle..
        Anatole Lantelme est cité parmi les personnalités importantes de la Drôme (le département où j’habite), en tant que compositeur.
        Ce qui m’intrigue le plus, c’est le 3ème prénom de sa mère qui est extrêmement rare : Naincy. Ce n’est pas son nom de famille, contrairement à ce que j’ai d’abord cru). C’est un prénom surtout donné en Inde. Alors, les grands yeux noirs venaient -ils d’un pays lointain ou tout simplement de Provence ? La suite au prochain épisode…

      • verbinina
        Jul 05, 2013 @ 09:23:44

        Oui il semble que Mayen avait raison, vraiment une famille de petite bourgeoisie (quoique l’absence du contrat de mariage laisse supposer qu’il y avait pas beaucoup d’argent). Mais ce qui est intéressant, c’est que le grand-pere composoteur n’est jamais mentionné dans les articles et livres que j’ai (sur Lantelme). Cela peut signifier qu’il n’était pas en vérité célebre, du moins à cette époque…

        Trouver les ancetres de Lantelme du coté maternel dans les archives locales, c’est superbe! J’attends la suite 🙂

        Malheureusement il n’y a pas de photos de sa mère ni du père ni de photos de Lantelme enfant – rien, donc on ne sait pas de qui elle a herité ses beaux yeux…

  12. Corinne S.
    Jul 04, 2013 @ 21:00:54

    Vous avez vu qu’il y a aussi une sœur aînée ? Isabelle Inès Rose Marie Fossey. Acte de naissance du 19/07/1879 dans le 9ème arrondissement.

    Reply

    • verbinina
      Jul 05, 2013 @ 09:55:24

      Oh! Donc les journalistes qui ont indiqué les soeurs au pluriel avaient raison…

      Une de ces soeurs apres la mort de Lantelme a joué un peu au théatre sous le nom de Marthe Solié. Le critique a écrit qu’elle ressemblait beaucoup à Lantelme, mais un peu plus tard il n’y a plus aucune info sur elle, donc elle a cessé de jouer. Et puis, leur famille est devenue riche apres la mort de Lantelme.

      La famille Fossey a gagné plus de 500 000 de francs en vendant tout ce qui avait appartenu à Lantelme, et je crois qu’en plus ils onf fait Edwards payer cher pour l’assassinat de sa femme. Ce n’est que mon hypothese, mais c’est quand meme étrange que tout le monde a accusé Edwards d’assassinat sauf la famille Fossey.

      Reply

  13. Corinne S.
    Jul 10, 2013 @ 12:27:49

    J’ai continué les recherches sur Lantelme avec internet, mais je n’ai trouvé que des anecdotes. Voici la liste des documents que j’ai trouvés, cela vous intéressera peut-être, quand même :
    – le compte-rendu (4 pages) d’un procès intenté en 1909 à Melle Lantelme par un sculpteur, pour non paiement d’un buste de marbre représentant l’actrice, commandé par elle en 1906 et refusé car elle le trouvait non ressemblant. Mais aucune photo de la sculpture, hélas…
    – une citation de Maurice Donnay sur Edwards “cynique, et éprouvant le besoin de dire à propos de rien, dans la vie, des choses scatologiques” (dans le livre de Donnay “J’ai vécu 1900”)
    – quelques phrases de Madeleine Vionnet, indiquant à quel point les actrices comme Lantelme avait compté au début de sa carrière. Vionnet indique qu’elle a entendu dire qu’Edwards tenait Lantelme enfermée dans une cabine sur le yacht.(Dans le livre de Madeleine Chapsal “Madeleine Vionnet, ma mère et moi”)
    – une photo de Lantelme (que je n’avais jamais vue) choisie pour illustrer les coiffures modernes entre 1900 et 1910 dans le film “paris 1900”, visible ici ( vers la 9ème minute) :

    (l’ensemble du film est intéressant pour ses reportages d’époque : mode, théâtre, Cléo de Mérode en train de danser, Colette caressant son chat…)

    Voilà, je vais demain aux archives d’Avignon pour les recherches sur la mère de l’actrice.

    Reply

    • verbinina
      Jul 10, 2013 @ 21:11:07

      sculpteur Boer, si je ne me trompe pas, cela était le sujet de quelques caricatures de l’époque…

      le film est vraiment superbe, mais je regrette tant que Lantelme n’a pas fait du cinéma! je voudrais qu’une jour on découvre dans les archives de la Cinemathèque quelque chronique de l’époque dans laquelle on puisse la voir.

      Reply

      • Corinne S.
        Jul 11, 2013 @ 06:19:40

        -Le sculpteur, c’est Jacques Boero. Lantelme avait accepté son modèle préparatoire en plâtre , mais a refusé le modèle définitif en marbre. Le sculpteur a perdu le procès (mais je pense qu’il était dans son droit, Lantelme aurait dû le payer…).
        – je vous signale un petit passage intéressant à propos d’ une robe créée pour Lantelme, dans le livre de Sophie Dalloz-Ramaux sur Madeleine Vionnet : pages 21-22.

    • verbinina
      Jul 11, 2013 @ 20:03:25

      j’ai voulu répondre a propos du sculpteur, mais il semble que wordpress ne permet pas toujours de faire des commentaires des autres commentaires, donc je réponds ici

      je me souviens que Lantelme a dit que la sculpture ressemblait a n’importe qui, elle, Dieterle ou autre actrice… en tout cas, puisque le buste a disparu, on ne peut rien dire. je crois qu’Edwards a vraiment dû payer, pour lui c’était un rien.

      pourriez-vous m’indiquer le lien du compte-rendu du procès? je ne le trouve pas.
      et le livre de Sophie Dalloz-Ramaux, c’est sur google books?

      Reply

      • Corinne S.
        Jul 12, 2013 @ 10:42:06

        Le compte-rendu du procès est dans les annales de la propriété industrielle, artistique et littéraire de 1909 à partir des pages 257- 258 (à consulter sur Gallica).
        C’est un peu ennuyeux à lire et il y a peu d’informations. Lantelme est citée au début et à la fin.
        Pour le livre de Mme Dalloz-Ramaux, c’est sur Google books en effet. C’est court, mais beaucoup plus intéressant 🙂

  14. Corinne S.
    Jul 10, 2013 @ 12:43:14

    Pourriez-vous s’il vous plait, enlever la video dans mon post précédent : je voulais juste coller l’URL de la video, et ça n’a pas fonctionné.

    Un journal a publié ce calendrier (prémonitoire) :
    http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&item=190867292902&ssPageName=STRK:MEWAX:IT&_trksid=p3984.m1438.l2648

    Reply

  15. Corinne S.
    Oct 03, 2013 @ 16:42:18

    Bonjour,
    savez-vous si le journal “Le Gaulois du dimanche” a présenté des photos ou articles intéressants sur Lantelme (à part pour son décès) ?
    D’autre part, je peux scanner le Comoedia n°15 du 1er mai 1910, et une carte postale de Lantelme en chapeau (Comédie royale), au cas où vous ne les ayez pas (mais j’en doute : vous avez une telle collection !).

    Reply

    • verbinina
      Oct 04, 2013 @ 11:43:17

      Bonjour, j’ai une assez grande collection, mais elle n’est pas complète… je n’ai pas de Gaulois du dimanche avec Lantelme, est-ce qu’il est possible de faire un scan?

      Et Comoedia, c’est avec Cora Laparcerie sur la couverture?

      Reply

  16. Corinne S.
    Oct 04, 2013 @ 18:23:04

    Pour le Gaulois du dimanche, je n’ai que celui qui annonce son décès avec la photo de l’agence Rol (celle de Gallica) en pleine page; mais aucun article hélas. Ce journal était aussi vendu sous le nom de “La Quinzaine illustrée” avec, semble-t-il, le même contenu. Or j’ai vu qu’il y a eu dans la Quinzaine un article sur Lantelme avec une photo d’elle, appuyée contre un fauteuil, avec un chapeau à grand nœud clair. Je sais juste que c’est un n° de 1911, mais j’aurais aimé connaître la date précise pour le commander.

    Pour Comoedia, c’est celui avec Cora Laparcerie en couverture, en effet.
    Dites-moi si le scan de l’un ou l’autre vous intéresse…

    Reply

  17. Corinne S.
    Oct 07, 2013 @ 17:17:33

    J’aurais dû vous demander avant d’acheter le Comoedia 🙂 (heureusement, il n’était pas cher).
    Pour le n° avec cette photo au chapeau, un vendeur vient de me proposer ce journal pour 1 euro. Je vous dirai si le texte est intéressant quand je l’aurai reçu…
    Ce que j’aimerais bien avoir c’est le scan du Comoedia (je pense) où elle joue dans les Trois Sultanes : je trouve que la photo fait très moderne, si vous pouviez la mettre en ligne…
    Je n’ai trouvé aucune interview, en effet, et seulement deux petits courriers écrits par elle (une réponse aux accusations de La Croix sur les juifs au théâtre, une petite lettre à propos du procès fait par M. Deval ; et l’avis de Lantelme sur les jupes-culottes)
    J’ai vu qu’elle est citée dans un n° spécial des Annales Politiques et Littéraires consacrées à “Nos amies les bêtes”; mais si c’est une interview, elle est sûrement très courte, vu que beaucoup d’artistes y ont participé.

    Reply

  18. Corinne S.
    Dec 02, 2013 @ 17:17:23

    Je vous donne quelques nouvelles des recherches généalogiques commencées cet été :
    – pour le grand-père de Lantelme : j’ai terminé la “reconstitution” de sa vie
    (dites-moi si un petit résumé vous intéresse)
    – pour le divorce des parents de Lantelme, le responsable des archives du Tribunal de la Seine m’a dit que l’original du jugement a été perdu (hélas). J’ai seulement trouvé une retranscription (donc un court résumé) de ce jugement. On y apprend que c’est le père de Lantelme, Fossey, qui a demandé le divorce, car sa femme n’habitait plus avec lui. Elle résidait au 23 bd des Batignolles avant 1895, puis sans domicile connu en 1895.
    Le divorce a été prononcé au profit du père et il a obtenu la garde des enfants (!). Ce n’était pas très courant, même à l’époque…
    – Nous savons que Lantelme n’a pas eu d’enfants, mais elle a eu une nièce née en 1900 (la fille de sa sœur Isabelle).
    – Quand Isabelle Lantelme s’est mariée à 19 ans avec un comptable (M. Pouteau) en 1898, celle-ci habitait chez son père, à Nanterre. M. Fossey était devenu chef de comptabilité et officier d’Académie. La mère de Lantelme vivait à Paris dans un bel immeuble, au 65 Bd des Batignolles et était opposée à ce mariage. Mais comme Isabelle était sous la garde de son père, qui lui, était d’accord, le mariage a pu être quand même célébré.
    – L’autre sœur de Lantelme (la cadette) s’est mariée en Belgique, je ne sais pas si elle a eu des enfants.

    Reply

    • verbinina
      Dec 02, 2013 @ 22:01:06

      C’est merveilleux, les recherches que vous faites! Merci!

      Le grand-pere m’interesse beaucoup, et je voudrais savoir le résumé de sa vie.

      Donc Lantelme vivait aussi avec son père, à Nanterre? C’est interessant! Et quel était son adresse?

      Il reste encore un problème de son nom, qu’elle a changé en Mathilde (ou Mathilde Hortense Claire). J’espère qu’une jour on trouvera dans les archives de Rouen l’acte de mariage de Lantelme et d’Edwards, qui peut éclaircir cette question. Ah, pourquoi ils ne se sont pas mariés à Paris? 🙂

      Reply

  19. Corinne S.
    Dec 03, 2013 @ 11:32:25

    M. Fossey habitait au 30 route de Cherbourg à Nanterre en 1898 (et au 6 rue Navarin à Paris en 1895, au moment du divorce).
    Sa fille Isabelle habitait avec lui en 1898, mais nous ne pouvons pas savoir si Lantelme y était aussi. En effet, même s’il avait obtenu légalement “la garde et la surveillance des enfants mineurs” , rien ne prouve qu’il ait réussi à récupérer ses 2 autres filles.
    Je pense qu’il a essayé, comme il a pu, de soustraire ses enfants à l’emprise de leur mère et on le comprend, si elle les prostituait (nous n’avons aucune preuve, mais l’histoire racontée par Simone semble si sordide qu’elle est sans doute vraie, hélas). D’ailleurs, c’est peut-être lui qui a trouvé un mari pour la sœur aînée de Lantelme (un comptable, comme lui).

    Ce matin, les archives de Rouen m’ont dit qu’ils acceptaient de m’envoyer une copie numérique de l’acte de mariage Edwards-Lantelme s’ils le trouvent, dans 3 semaines environ.

    Reply

    • verbinina
      Dec 04, 2013 @ 11:03:23

      Merci!

      Pour l’histoire racontée par Simone, j’ai un petit doute parce qu’un critique qui a connu Lantelme dès ses débuts au theatre l’appelle alors “naive” et le souligne. C’est une qualité assez étrange pour une fille de bordel… et puis, son milieu est trop bourgeois et pour ainsi dire normal (grand-père musicien, père comptable).

      L’acte de mariage est très important, j’espère qu’ils le trouveront! Je n’ai pas pu établir meme l’année exacte de ce mariage (1909 ou 1910? on ne connait pas)…

      Reply

  20. Corinne S.
    Dec 04, 2013 @ 18:57:21

    J’ai fini de taper les informations trouvées sur Anatole Lantelme, mais je ne me rendait pas compte qu’il y en avait tant : cela tient sur une page complète (!)
    Je les poste quand même ici ?

    Reply

  21. Corinne S.
    Dec 05, 2013 @ 18:42:11

    Pierre Auguste Anatole Lantelme est né le 27 novembre 1824 à Valence (dans la Drôme : c’est là où j’habite…) d’un père d’abord négociant dans cetteville, puis percepteur des contributions directes (impôts) à St Donat, un village non loin de là. Anatole a un frère et une sœur plus jeunes. A 22 ans, il écrit dans un journal local de St Donat un article assez lyrique, pour célébrer la mémoire de personnes défuntes.
    Devenu adulte, Anatole Lantelme exerce la profession de receveur de l’Enregistrement et des Domaines (une sorte de percepteur des impôts) qui l’amène dans le sud-ouest de la France, à Villefranche, dans le Tarn. Il se marie à Albi le 26 juillet 1854, avec la fille d’un bourgeois local : Virginie Hortense Bedene de Lalagade.
    Hortense a 22 ans et réside à Albi, où ses parents sont propriétaires. Son frère est médecin, son oncle capitaine en retraite et chevalier de la Légion d’honneur. Un contrat de mariage est fait.
    En 1855 naît leur 1ère fille : Andrée Pauline Augusta Marie Gabrielle.- Elle se mariera en 1875 en Vendée avec un propriétaire négociant et divorcera 16 ans plus tard-.
    La famille Lantelme part pour le sud-est de la France et s’installe de 1856 à 1859 à Valréas (Vaucluse). C’est là que naît leur 2ème fille, le 11 septembre 1857 : Claire Marie Naincy (la future mère de Lantelme).
    La famille repart ensuite dans le sud-ouest, à Cordes-sur-ciel, un très joli village du Tarn, où ils auront en 1864 leur 3ème fille : Marie Thérèze. -Elle se mariera en 1882 à Paris avec un médecin québecois.- (…)

    Reply

    • verbinina
      Dec 05, 2013 @ 21:25:26

      C’est exceptionnel, le travail que vous avez fait! Et je partage avec ce musicien le jour de naissance… (27 Novembre).

      Il semble qu’il y avait des problemes d’argent dans la famille, trois filles ont besoin de dot chacune… Il est nommé professeur dans des documents, en plus il composait la musique, et encore vendait quelque chose… c’est trop. Je veux dire que s’il avait du succès comme musicien par exemple, on n’aurait pas eu besoin de faire tant de choses.

      En tout cas, cela explique la lutte de Mme Fossey mère pour les biens de sa défunte fille. L’ombre de pauvreté glissait sur cette famille. Et le fait que Lantelme n’a jamais mentionné son grand-père prouve qu’il était oublié vers cette époque.

      Reply

  22. Corinne S.
    Dec 05, 2013 @ 18:45:04

    (…) Peu de temps après, la famille s’installe à Paris, puis Anatole Lantelme abandonne définitivement son métier de receveur en 1871, pour faire uniquement carrière dans la musique.
    Il est l’auteur de quelques recueils de morceaux religieux : la Lyre chrétienne (1860), Fleurs de mai (1869). Il publie les fables de Lafontaine mises en musique. Il écrit les paroles et musiques du « Salut à Genève » et du « Songe des moissonneurs ». Il compose la musique de plusieurs chansons connues (à l’époque) : Le Noël des enfants, La Chanson du vannier, En Avant (par Déroulède), etc.
    Il semble qu’il vende aussi des instruments de musique : en 1868, Charles Gounod, au sommet de sa gloire, lui achète un piano (je n’ai pas vu le document original, mais il est retranscrit par un vendeur sur le net).
    Il dirige avec succès plusieurs chorales de Paris et de Choisy-le-Roi et remportera plusieurs récompenses à ce titre dans les années 1880 à 1890. Il est professeur de solfège et d’harmonie dans plusieurs écoles de Paris.
    Son frère Wilfrid s’est installé à St Ouen comme négociant en vin.
    En 1888, sa retraite de receveur se monte à 822 francs (je ne sais pas si c’est beaucoup ou pas, ni même si c’est par mois ou par an !). Il demande au ministère des Finances une pension exceptionnelle pour infirmités (peut-être a-t-il des problèmes d’argent ?). Cette pension lui est refusée au motif qu’il touche déjà une retraite. (…)

    Reply

  23. Corinne S.
    Dec 05, 2013 @ 18:46:02

    (…) Il est nommé Officier d’Académie en juillet 1889.
    A l’Exposition Universelle de Paris de 1889, Anatole Lantelme remporte un grand succès en jouant plusieurs fois par semaine de l’orgue (l’instrument est merveilleux, d’après les journalistes) et du Celesta harmonium dans la grande galerie de l’Exposition, non loin de la Tour Eiffel inaugurée à cette époque.
    En 1896, il repart à Valence, sa ville natale (peut-être sa femme est-elle décédée à ce moment-là) où il inaugure l’orgue du temple protestant. Il sera professeur d’orgue dans cette ville au moins jusqu’en 1897.
    Il écrit des musiques pour les fêtes de Valence et d’Orange en 1897.
    Il s’éteint le 18 janvier 1901, à l’âge de 76 ans, dans un hospice de personnes âgées à Rochetaillée près de St Uze (Drôme), donc sans avoir connu la réussite de sa petite fille.

    Sources : archives d’Avignon, archives on line du Tarn, de Paris et de Vendée, Gallica, Généanet et Ancestry.

    Reply

    • Corinne S.
      Dec 05, 2013 @ 19:00:23

      …et les archives on line de la Drôme, bien sûr.

      Reply

      • verbinina
        Dec 05, 2013 @ 21:40:20

        Encore une fois, merci!

        J’ai une question, mais ce n’est pas a propos de généaloqie. Est-ce qu’il y a un moyen de demander (préciser) a l’administration de Père Lachaise l’emplacement exact du caveau Fossey? (la tombe de Lantelme). Car l’info donnée par la Societé des amis du P.-L. me semble incorrecte – sur des photos en haute résolution j’ai lu des traces des noms qui semblent n’avoir aucun rapport avec cette famille (ni Lantelme).

  24. Corinne S.
    Dec 06, 2013 @ 08:57:36

    Je ne vois pas, à part se rendre sur place, au Bureau des entrées du cimetière.
    L’association des amis du P-L semble fiable; une personne est allée, l’année dernière, vérifier l’emplacement de cette tombe (aucun nom gravé dessus, juste des dates), c’est au milieu de cette conversation, ici :
    http://www.landrucimetieres.fr/spip/spip.php?article768#forum7457

    Reply

  25. Thomas S
    Jan 11, 2014 @ 04:14:20

    Here’s an interesting article and great photos. It’s much later than the era Lantelme was in but still the preservation is incredible!

    http://themetapicture.com/abandoned-this-apartment-from-1942/

    Reply

  26. Aurore
    Nov 07, 2014 @ 14:07:21

    Bonjour,

    Je m’intéresse beaucoup à l’histoire de Geneviève Lantelme mais je n’ai pas pu trouver de références. Pourriez-vous m’indiquer s’il existe des livres en français ou en anglais à son sujet ?

    Merci beaucoup.

    Reply

    • verbinina
      Nov 10, 2014 @ 10:50:31

      Il y avait un livre publié en 1949: Maurice Mayen, “Le yacht mystérieux”, mais il n’est pas correct dans beaucoup de détails. C’est toujours le probleme avec Lantelme – il n’y a pas de biographie pour ainsi dire officielle.

      Elle est mentionnée chez Simone, Colette et d’autres, j’ai publié ces textes dans mon blog.

      Reply

      • Aurore
        Dec 08, 2014 @ 17:28:31

        Bonjour,

        Ne sachant sur quel mail vous joindre, je me suis permis de vous faire suivre quelques documents via Facebook.
        Vous en souhaitant bonne réception.

      • verbinina
        Dec 10, 2014 @ 11:03:30

        Bonjour, je n’ai rien recu de vous via Facebook.

        De quels documents s’agit-il?

  27. Aurore
    Dec 10, 2014 @ 11:07:50

    Bonjour,

    Via la messagerie Facebook. Le message a du tomber dans “Autre”, à côté de la boîte de réception. Il s’agit de photos.

    Reply

  28. Olivier
    Jan 28, 2015 @ 12:29:44

    Bonjour Valeria,

    J’ai pu voir sur votre site quelques articles montrant des images de films récents recréant l’univers de la Belle Époque ; connaissez-vous Chéri de Stephen Frears, inspiré d’une nouvelle de Colette ? Car il se trouve que j’ai par de vers moi quelques captures d’écran que j’avais faites des passages de ce film tournés dans les intérieurs d’un édifice d’Hector Guimard, l’hôtel Mezzara de la rue Lafontaine.

    Je tiens ces petites images numériques à votre disposition pour le cas où vous souhaiteriez en faire profiter vos internautes ; vous avez mon courriel. Ceci pour vous apporter mon concours en tant que nostalgique de la Belle Époque, et accessoirement comme admirateur du Style Guimard… ^^

    C’est avec plaisir en tout cas que j’ai parcouru votre site, véritable plongée dans le passé. N’ayant pris – vous m’en excuserez j’espère – le temps de tout lire, j’ai voulu m’enquérir ailleurs sur l’Internet du personnage de Geneviève Lantelme, et je n’ai trouvé comme page Wikipédia qu’une version en anglais ! Je me propose de créer la page française ; puis-je compter sur votre contribution ?

    Bien cordialement,

    Olivier,
    Membre du Cercle Guimard

    Reply

    • verbinina
      Jan 29, 2015 @ 12:23:49

      Bonjour Olivier, oui bien sur vous pouvez faire une page française sur wiki!

      Reply

      • Olivier
        Mar 02, 2015 @ 15:20:07

        Bonjour Valeria,

        Je n’ai pas pensé à revenir sur votre site depuis longtemps, merci d’excuser mon retour tardif ; eh bien, je vais essayer de partir des articles anglais et espagnol. Serait-ce vous qui avez fait le premier ?

        Cordialement,

        Olivier

      • verbinina
        Mar 05, 2015 @ 16:50:16

        Non, l’article en anglais était écrit par une des amies de mon blog. Les données et le materiel sont de mon blog.

    • verbinina
      Jan 29, 2015 @ 12:28:32

      A propos, j’ai vu des edifices construites par Guimard quand j’etais a Paris, et je me demande pourquoi il est moins connu que Gaudi (par exemple), car c’est un architecte tres original.

      Reply

      • Olivier
        Mar 02, 2015 @ 15:43:49

        Bonjour Valeria,

        Certes, à Paris les bouches du métro sont un peu l’arbre qui cache la forêt guimardienne, et encore faudrait-il ajouter au patrimoine d’Auteuil ce qui se trouve en Île-de-France et en province – pas toujours facilement accessible – plus tout ce qui a été détruit !

        Votre question est intéressante ; voici ce que je donnerais comme réponses :
        – Guimard a surtout construit à Paris, ville au patrimoine déjà trop riche et qui n’est, quoi qu’on en dise, pas un foyer majeur de l’Art nouveau. Des villes comme Nancy, Bruxelles, Barcelone ou Glasgow ont aujourd’hui beaucoup plus de raisons que Paris d’exploiter touristiquement leur patrimoine Art nouveau.
        – Le Style Guimard est un langage trop personnel, trop particulier pour que son auteur aie pu faire école, et si peu facilement imitable qu’Hector n’a pas vraiment eu de disciple. Victor Horta eut un certain Jean Delhaye pour défendre son œuvre après sa mort et sauver plusieurs de ses réalisations majeures de la destruction. Hector Guimard n’eut pas cette chance…
        – … et du fait de cette réduction numérique du patrimoine guimardien, la visibilité de l’œuvre de Guimard s’est d’autant réduite dans le champ patrimonial national. Pour le restant de ses édifices, il faut se contenter d’admirer des façades, cette architecture essentiellement privée étant par nature fermée à toute visite intérieure. Un intérêt de moins pour les éventuels touristes !
        – Reste son impressionnante production de meubles, d’objets, de dessins – en plus des vestiges architecturaux –, mais répartis dans de nombreux musées, essentiellement en France et aux Etats-Unis et largement peu montrés dans leur totalité : rien qu’avec ce qui ce trouve encore dans les réserves du musée d’Orsay, il y aurait de quoi ouvrir un musée Guimard à Auteuil !

        … Le musée Guimard : voilà bien l’idée magique qui pourrait renverser la tendance ; une sorte de sanctuaire qui serait une référence en la matière, et l’un des rares lieux spécifiquement dédiés à l’Art nouveau dans Paris. Certes, Guimard est célèbre, mais je suis de ceux qui pensent que sa gloire véritable est encore à venir…

        A nous de jouer !

        Olivier

  29. theodora zemek
    May 01, 2015 @ 14:39:30

    Hello Verbinina, I very much enjoy your blog and am very impressed at the amount of research you and your followers have done. I am doing some work on Misia, Edwards’ fourth wife, for whom the yacht Aimee was built. Is there a way you can verify the reference for the article in La Vie Heureuse ? It is not in the August 1906 edition – perhaps August 1905 ? Would you perhaps have the scan ?

    You will find that Lantelme features in some other interesting research If you read David Lamaze’s “Le Coeur de l’Horloge” you will find that she is represented in one of Ravel’s songs – she is “La Pintade” in the “Histoires Naturelles ” but it isn’t a very flattering comparison.

    I am hoping to be able to provide you with two very surprising portraits of Lantelme, but I still have a little more “Proof” work to do !

    Anyway, thanks very much and good luck on your project. I am sure you will find a translator !

    Reply

    • Corinne S.
      May 04, 2015 @ 15:05:19

      Hello Theodora,
      I’ve just checked my book “La Vie Heureuse 1906”, and I realised that I had made a mistake about the reference : it’s July 1906, not August. Sorry.
      There are no covers on my magazines, so I made a confusion between August and July.
      As I had made this scan for Valeria, I apologize to you both.
      Yo can get the the original scan with a click on the picture, directly from the blog.

      Corinne

      Reply

    • verbinina
      May 04, 2015 @ 19:32:24

      Hi Theodora, I didn’t know about Lantelme and Ravel, thanks! It’s really very interesting. And what portraits of Lantelme did you find?

      Reply

      • theodora zemek
        May 06, 2015 @ 10:05:59

        Sorry to be a bit mysterious, but the attribution needs some proving, which I hope to manage over the next few weeks. The paintings are Bonnard and I am pretty sure Lantelme figures twice. in a highly stylised way. Don’t worry you’ll have them soon ! xxt

  30. Theodora Zemek
    Jun 22, 2015 @ 13:30:20

    Bonjour Valeria

    Je vous ai promis deux portraits de Lantelme et vous allez bientôt les avoir. J’ai presque termine mon article, qui n’est pas sur Lantelme, mais sur Misia. Malheureusement je ne peux pas lire votre livre, mais j’ai quelques questions pour vous. Avez vous des renseignments sur la maison-appartement de Lantelme rue Fortuny, avant son mariage a Edwards ? Des idées du decor ? Avait elle par hasard un petit page mauresque ou marocain, une salle ou un patio style marocain ? J’imagine que non, mais j’essaie de verifier quelques elements du decor dans mes tableaux !

    Je vous remercie encore de votre merveilleux blog…Theodora

    Reply

  31. theodora zemek
    Jun 23, 2015 @ 17:12:28

    Merci infiniment pour la reference. A vrai dire je suis en train de déchiffrer un decor assez mystérieux et symbolique. Le tableau représente la lutte entre Misia et Lantelme et bien que je puisse verifier une bonne quantité d’objets, le petit page en djellaba et le sol en carreaux marocains ne sont pas clairement cote Misia….
    A très bientôt et merci encore.

    PS je vois qu’il y a un éventail encadre dans la photo – Edwards adorait offrir des éventails !

    Reply

    • verbinina
      Jun 28, 2015 @ 08:39:43

      Les éventails sont beaux et plus uniques que les bijoux, par exemple 🙂 Mais il y a tres peu de photos de Lantelme avec un éventail, meme dans un décor.

      Reply

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: