La Vie Parisienne

New scans of La Vie Parisienne are available on Gallica site. An article from 2 Sept. 1911 issue:

Parole d’or.

Un joli mot, et bien féminin, de cette pauvre Lantelme:

— Je n’aime pas l’argent, mais j’aime la dépense! (I don’t like money, but I like to spend it)

From 5 Aug. 1911 issue:

Le mauvais voyage.

Quelques jours avant le tragique accident de la pauvre Lantelme, une confidente très intime — la plus intime confidente de la malheureuse et charmante artiste — avait reçu une lettre d’elle.

Je ni embête à mourir! disait Lanlelme. Ce n’est pas une vie! On passe son temps à boire et à se… griser. Ah ! le beau voyage!…

Lantelme employait même quelques mots un peu plus vifs pour exprimer son ennui…

And from 23 Nov. 1912 issue – the best article about the auction sale of Lantelme’s personal effects:

Voici des fauteuils, des commodes, des canapés, un lit, et puis voici des bijoux, et puis voici encore des gravures : tout ce qui reste d’une charmante fille, aux grands yeux noirs, et que le marteau de M. Lair-Dubreuil va disperser. Quelle tristesse ! Avant la vente, les curieux se pressent dans la salle, où tous ces objets invoquent le visage de Lantelme, ses immenses chapeaux, son buste frêle penché au bord d’une loge, près d une figure au profil péruvien. Les marchandes à la toilette sont toutes là, sentant mauvais, parlant haut, traînant leur cabas. Quelle tristesse! On évalue le collier et ses cinq grosses perles, les bagues et leurs diamants, le petit lit en bois sculpté Louis XVI, la commode en marqueterie, les fauteuils du XVIIIe; on plaisante, et on rit, d’un rire en dessous un peu canaille, avec des yeux égrillards. Il y a aussi des actrices qui s’extasient et qui, malgré sa fin lamentable, envient celle dont la beauté sut recevoir de tels dons… Il y a aussi des acteurs, des journalistes, des oisifs. On étouffe. Cependant, un employé de l’hôtel, indifférent et qui en a vu bien d’autres, distribue, d’un air las, le catalogue. On se bouscule. Jamais les marchandes à la toilette n’ont paru plus laides : quelles mains crochues! quels nez noircis par le tabac à priser! Et il faut les entendre :« Ah ! ma chère, si vous saviez… » et les voilà qui racontent des histoires à dormir debout, avec une assurance invincible. Quelle tristesse! Et pourtant rien n’est plus parisien que cette exposition, après décès, et avant les enchères. Pensez donc! une petite actrice, célèbre pour sa grâce, sa richesse, son nabab, et même pour le talent qui lui était venu, et célèbre enfin pour sa mort tragique!… Deux ans plus tôt, je l’avais rencontrée au bord de ce même Rhin, à Coblence. Elle portait un extraordinaire petit costume de marin; elle avait l’air d’une enfant, et d’une enfant bien mal élevée. M. Edw.. s’arrêtait pour acheter des vins, des vins de Moselle et du Rhin, et il marchait, majestueux, sur le quai, accompagné de Mme Sylv.ac, de Mlle F.., et de M. de L.sques…. On se retournait sur leur passage… Aujourd’hui, je cherche vainement, dans cette salle, Mme Sylv.ac et son-face-à main.

Edw.. in the text is Alfred Edwards (Lantelme’s husband), Mme Sylv.ac is actress Sylviac, Mlle F. is maybe actress Isabelle Fusier, de L.sques is painter de Losques.

Sem et Lantelme May 1911 Max Dearly wedding

Sem and Lantelme (in the white dress) at the wedding of Max Dearly and Isabelle Fusier (May 1911).

Advertisements

2 Comments (+add yours?)

  1. Corinne S.
    Jul 03, 2016 @ 17:33:14

    Bonjour Valeria,
    il y a aussi dans cette revue un article sur le yacht l’Aimée intitulé “La maison qui marche”, avec quelques petits croquis d’Alfred et Ginette.
    C’est le numéro du 3 septembre 1910 :
    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k12534418/f708.item.r=yacht

    PS : bravo pour avoir trouvé la photo du mariage : d’où vient-elle ?

    Reply

    • verbinina
      Jul 07, 2016 @ 14:35:45

      Ah, ils ont mis en ligne plus de scans! c’est bien.

      La photo vient d’internet, mais je ne rappelle pas la source. C’est par hasard que je l’ai trouvee, car Lantelme n’etait pas mentionnee dans la description.

      Reply

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: